Tristesse animal noir

Anja Hilling

Traduction Silvia Berutti-Ronelt
en collaboration avec Jean-Claude Berutti
Mise en scène Georges Lini
Avec France Bastoen, Nargis Benamor, Laurent Capelluto, Serge Demoulin, Itsik Elbaz, Julien Lemonnier
Musicien François Delvoye

  • Création en Belgique
  • 6 au 15 octobre 2016
  • Théâtre Jean Vilar
  • Durée : 1h55 sans entracte

Trois couples pique-niquent autour d’un feu, dans une forêt où ils vont passer la nuit. Miranda, Paul, Martin, Jennifer, Oskar et Flynn sont amis. Ils ont entre 30 et 45 ans, mènent une vie confortable de citadins branchés. Ils boivent et les langues se délient. Derrière les platitudes échangées émergent les inimitiés, les blessures mal refermées, les ambiguïtés. Soudain, un incendie éclate, dévastateur, et tout bascule. Pour les survivants, plus rien ne sera jamais comme avant.

Après le succès d’Un Conte d’hiver la saison dernière, le metteur en scène Georges Lini nous fait découvrir une œuvre saisissante, terriblement poétique.

Le spectacle Tristesse animal noir était nommé aux Prix de la critique 2015-2016 dans la catégorie "meilleur comédien" pour l’interprétation d’Itsik Elbaz et a reçu le prix de la "meilleure scénographie".

Suite du résumé

Formée à l’Université des Beaux-Arts de Berlin, l’auteur Anja Hilling est repérée très jeune. Ses pièces explorent de nouvelles formes dramatiques. Elle réinterroge le statut du personnage et sa place dans la narration. Le rôle de l’acteur et du spectateur devient aussi actif que celui de l’auteur ; à chacun, selon la place qu’il occupe dans la réalisation du spectacle, de participer à l’achèvement du texte.
Dans Tristesse animal noir, de la plus affreuse destruction, elle fait naître une beauté inouïe. C’est une réelle traversée entre les flammes de la peur… du chaos à la naissance, du feu qui ravage à la lumière qui éclaire. Avec une telle distribution de comédiens et la musique de François Delvoye du groupe pop folk BaliMurphy, c’est tout simplement puissant ! Incontournable !

Les à-côtés
- Mise en bouche (brève introduction au spectacle) le vendredi 7/10 à 19h45 au bar.
- Rencontre avec les artistes le jeudi 13/10 à l’issue de la représentation.
- Garderie animée pour les 5-12 ans le vendredi 14/10 pendant la représentation.
PAF : 2 € - Rés. au 0800/25 325.

Toute la distribution

Auteur Anja Hilling-Traduction Silvia Berutti-Ronelt-en collaboration avec Jean-Claude Berutti-Mise en scène Georges Lini-Avec France Bastoen (Jennifer), Nargis Benamor (Miranda), Laurent Capelluto (Paul), Serge Demoulin (Martin), Itsik Elbaz (Oskar), Julien Lemonnier (Flynn)-Musicien François Delvoye-Assistanat à la mise en scène Nathalie Huysman-Dramaturgie Florence Klein, Nathalie Huysman-Scénographie et costumes Renata Gorka-Lumières Alain Collet-Musique François Delvoye-Vidéo et son Sébastien Fernandez-Régie lumière et vidéo Damien Zuidhoek-Régie plateau Jean-Philippe Hardy-Habilleuse Emmanuelle Froidebise-Avec l'aide de l'équipe technique de l'Atelier Théâtre Jean Vilar

Une création et coproduction de la Compagnie Belle de Nuit, du Théâtre Le Public et de l’Atelier Théâtre Jean Vilar. Texte publié aux éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’auteur.

Une collaboration avec le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve www.poleculturel.be

Calendrier des représentations

jeudi 06 octobre 19h30
vendredi 07 octobre 20h30 Mise en bouche
samedi 08 octobre 20h30
dimanche 09 octobre 16h00
mardi 11 octobre 20h30
mercredi 12 octobre 20h30
jeudi 13 octobre 19h30 Rencontre avec les artistes
vendredi 14 octobre 20h30 Garderie animée
samedi 15 octobre 20h30

Photos

© Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts © Bruno Mullenaerts

Vidéos

Presse


Reportage AZ-ZA, 9/04/16

C’est une plongée au plus profond de l’âme en même temps qu’une dissection de l’humain confronté au pire que développe sous son titre irrésistible Tristesse animal noir.
La Libre Belgique, M. B., 18/03/16

On navigue à l’instinct, on accepte de perdre ses repères, on se fie à ses oreilles et à la musique d’une langue noire, d’une poésie funèbre.
Le Soir**, C. M., 21/03/16

Une pièce qui nous bouscule sans ménagement. Un travail admirable.
Musiq3, F. C., 23/03/16

Ce texte suffocant est porté par quelques-uns des meilleurs comédiens de la scène belge.
Moustique, E.R., 21/09/16

Facebook YouTube Twitter instagram

Atelier Théâtre Jean Vilar | 1348 Louvain-la-Neuve - Belgique

Administration : 010/47.07.00 - info atjv.be
Réservations : 0800/25.325 - reservations atjv.be