Timon d’Athènes

William Shakespeare

Mise en scène Peter Brook
Assistant mise en scène Yutaka Wada
Adaptation française Jean-Claude Carrière
Timon d'Athènes François Marthouret
Alcibiade Bruce Myers
Apemantus Malick Bagayogo
Avec Maurice Bénichou, Christian Crahay, Lise Dambrin, Alain Maratrat

  • Saison 1975 -1976
  • Accueil
  • Du 12 au 19 décembre 1975
  • Dépôt Communal de Woluwe St Lambert

Peter Brook, co-directeur de la Royal Shakespeare Company à Londres, est l’un de ceux qui ont le plus fait pour renouveler la représentation du plus grand génie théâtral de tous les temps. Ses mises en scène ont prouvé que "la modernisation" de Shakespeare passe par la fidélité la plus scrupuleuse à l’esprit et la lettre du texte. Toutefois, son premier objectif est de rendre la pièce accessible au public le plus large possible, en arrachant Shakespeare à l’académisme universitaire. Peter Brook veut aussi retrouver les conditions du jeu élisabéthain. Le choix d’un "jeu en rond" entraîne un grande liberté dans la mise en place, mais oblige les comédiens à occuper l’espace totalement dans toutes ses dimensions.

Cette belle oeuvre de Shakespeare, datée de la fin de sa vie (1608), peut s’apparenter au "Roi Lear" ou à "Coriolan".
Riche notable d’une Athènes imaginaire, Timon est un homme d’une générosité infinie. Sa table et sa fortune sont à la disposition de ses amis, qui ne sont que des parasites. Malgré les avertissements de son intendant et l’exemple de son ami Alcibiade, qu’on exile injustement, il finit par se ruiner. Pour payer ses dettes, il fait appel en vain à ceux qu’il a comblés de ses bienfaits. Dégoûté du monde, il se retire dans un désert où, vêtu de haillons, il se nourrit de racines et d’amers préceptes.
Un jour, il découvre un trésor... et tous ses amis lui reviennent. Timon leur donne tout l’or qu’ils veulent, mais lui ne change rien à sa vie d’ermite. Il pourra seul. Les Athéniens sont mûrs pour subir la dictature d’Alcibiade quik revient d’exisl pour les asservir.

Suite du résumé

Fable sur l’argent, méditation sur l’ingratitude, satire du capitalisme naissant, attaque des faiblesses de la démocratie avec ses conséquences, la dictature : le modernisme de "Timon d’Athènes" étonne et son universalité éclate à chaque instant.

Toute la distribution

Auteur William Shakespeare-Mise en scène Peter Brook-Assistant mise en scène Yutaka Wada-Adaptation française Jean-Claude Carrière-Timon d'Athènes François Marthouret-Alcibiade Bruce Myers-Apemantus Malick Bagayogo-Avec Maurice Bénichou, Christian Crahay, Lise Dambrin, Alain Maratrat

Facebook YouTube Twitter instagram

Atelier Théâtre Jean Vilar | 1348 Louvain-la-Neuve - Belgique

Administration : 010/47.07.00 - info atjv.be
Réservations : 0800/25.325 - reservations atjv.be