Marchands de ville

Création collective

Mise en scène Thierry Bosc
Avec Jacques Nichet

  • Accueil
  • Le 23 janvier 1973
  • Louvain-La-Neuve

Par le Théâtre de l’Aquarium
C’est le mécanisme de la "rénovation" immobilière qui sert de fil conducteur à ce spectacle, mis au point par une troupe en un an de recherches collectives. On nous montre sur le mode de la satire comment s’y prennent les grands promoteurs, et surtout les banquiers qui les financent, pour expulser les habitants d’immeubles situés dans les quartiers rentables afin de les remplacer par des tours aux vertigineux profits.
La réalisation qui fait intervenir comédiens et marionnettes a la force comique d’une farce, soutenue par une intervention dramatique constante.
Marchands de ville a été créé au TNP au cours de la saison 72-73.

Suite du résumé

Le Théâtre de l’Aquarium est né d’une troupe universitaire qui a débuté en 1964 au sein de l’École normale supérieure. Après L’héritier ou les étudiants pipés (qui traite des inégalités sociales dans l’enseignement supérieur), et Les guerres Picrocholines (d’après Rabelais), la troupe universitaire se professionnalise et investit La Cartoucherie.

Pendant plusieurs mois, la troupe effectue elle-même à la force du poignet des travaux impressionnants, transformant cette longue nef de 50 mètres en théâtre ouvert à de multiples possibilités scénographiques. Fonctionnant en autogestion, le Théâtre de l’Aquarium est une fabrique où les œuvres se créent collectivement (sous le regard du « synthétiseur » Jacques Nichet), réinventant de nouvelles relations entre le théâtre, le public et la société.

Durant les années 1970, la troupe pratique principalement la création collective : il s’agit de créer des spectacles à partir d’improvisations, réécrites par l’ensemble de la troupe. Il n’est plus question de mettre les classiques à la portée de tous, ni même d’en proposer une « lecture » originale, mais de créer un théâtre nouveau, immédiat et visuel, en prise directe avec l’actualité, s’écrivant à partir de multiples improvisations nourries de documents, d’interviews et de longues enquêtes sur le terrain. Parmi les spectacles réalisés à l’époque : Les évasions de Monsieur Voisin (sur la prison), Marchands de ville (sur les grandes restructurations urbaines et contre les expulsions abusives), ou encore La jeune lune tient la vieille lune toute une nuit dans ses bras (sur les occupations d’usines). Ces spectacles fédère un large public, alors assoiffé de changement.

Toute la distribution

Mise en scène Thierry Bosc-Avec Jacques Nichet-Auteur Création collective

Calendrier des représentations

mardi 23 janvier 20h00
Facebook YouTube Twitter instagram

Atelier Théâtre Jean Vilar | 1348 Louvain-la-Neuve - Belgique

Administration : 010/47.07.00 - info atjv.be
Réservations : 0800/25.325 - reservations atjv.be