Los Chacos

Avec Jean-Michel Cayre, Anne-Marie Cayre, Daniel Damezin

  • Saison 1973 -1974
  • Accueil
  • Le 3 octobre 1973
  • Alma II Louvain

Cinq jeunes musiciens qui nous proposent du folklore des Andes, des adaptations de Bach... à la flûte indienne.

Suite du résumé

Au 111, cours Tostoï, dans un appartement aux portes grandes ouvertes, la famille Cayre a longtemps mené une vie ­originale. Tendance… bohème érudite ! De fortes personnalités et un amour ­inconditionnel de l’art ont constitué l’ADN des Cayre, à l’origine du groupe Los Chacos. Grâce à eux, la musique des Andes est arrivée jusqu’ici et a fait sa place. Quelques clés…
Dans la famille Cayre… je demande le grand-père !
Edmond, de son prénom. Ingénieur de formation… Il est le point de départ d’une famille créative et curieuse de tout. Marié, père de deux enfants, il s’installe en 1927 au 111 cours Tolstoï. Il est à la fois dessinateur et passionné d’aviation, au point de construire et de faire voler un avion. Il est aussi artisan puisqu’il fabrique des violons. Avec sa femme Anna, il donne à l’appartement du cours Tolstoï une couleur particulière : inventivité, ouverture d’esprit et portes grandes ouvertes pour les amis.

… Et l’oncle, revenu d’Argentine
L’oncle Roger est ébéniste, formé aux Arts ­décoratifs des Beaux-Arts de Lyon. Par amour, il quitte la France et s’installe en Argentine, à partir de 1947. C’est lui qui, de passage en 1952 à Villeurbanne, rapporte dans ses bagages ­plusieurs 78 tours consacrés à la musique des Andes. La nouveauté, les sonorités, puis les ­instruments, enchantent la famille Cayre et quelques amis. Ensemble, ils s’initient à cette ­musique de manière ­autodidacte, libre et ­cependant rigoureuse. Ils forment Los Chacos en 1953 et enregistrent un disque à compte d’auteur. C’est à cet ­enregistrement qui comprend le fameux El condor pasa que Los Chacos doivent leur plus belle récompense : l’obtention du Grand Prix de l’Académie Charles-Cros, en 1970. Suivent : concerts, disques et tournées en divers pays. De quoi donner des ailes aux Chacos !

Disques, concerts et même… l’Olympia
En 1971, à l’Olympia, le groupe Los Chacos participe à un concert ­rassemblant 40 artistes d’Amérique latine sur scène. C’est l’époque « cool », collective, et enthousiasmante : Los Chacos assurent aussi des premières parties de jeunes vedettes : Enrico Macias ou encore Mouloudji. Des expériences dont se souviennent encore les membres et amis du groupe.

Toute la distribution

Avec Jean-Michel Cayre, Anne-Marie Cayre, Daniel Damezin

Facebook YouTube Twitter instagram

Atelier Théâtre Jean Vilar | 1348 Louvain-la-Neuve - Belgique

Administration : 010/47.07.00 - info atjv.be
Réservations : 0800/25.325 - reservations atjv.be