Dom Juan

Molière

Mise en scène Gilles Bouillon
Avec Frédéric Cherboeuf, Alexandre Forêt, Xavier Guittet, Jean-Luc Guitton, Gérard Hardy, Blaise Pettebone, Nelly Pulicani, Korotoumou Sidibe, Kevin Sinesi, Cyril Texier, Cassandre Vittu de Kerraoul

  • Saison 2013 -2014
  • Accueil français en exclusivité
  • 11 au 20 mars 2014
  • Théâtre Jean Vilar
  • Durée : environ 1h45

Quoi de neuf ? Molière ! (Louis Jouvet)

Séducteur, infidèle, libertin parjure, Dom Juan, accompagné de son fidèle Sganarelle, cumule les conquêtes amoureuses et charme les jeunes filles nobles et les servantes avec le même succès.

Gilles Bouillon dirige sur le plateau onze comédiens autour desquels se joue le destin tragique du plus grand blasphémateur de tous les temps. A cette joyeuse troupe se greffe un musicien – Alain Bruel – qui jouera la musique « en live ».

Suite du résumé

En leur offrant les rôles de Dom Juan et de Sganarelle, le metteur en scène poursuit son compagnonnage avec Frédéric Cherboeuf et Jean-Luc Guitton, qui joueront à coup sûr de leur belle complicité et de leurs talents complémentaires.
Après Cyrano de Bergerac et Un Chapeau de paille d’Italie, l’Atelier Théâtre Jean Vilar développe sa collaboration avec le Centre Dramatique Régional de Tours, qui travaille dans le même esprit de tradition du théâtre populaire. Par cette fructueuse dynamique d’échange, nos créations du Tartuffe et des Femmes savantes ont rencontré le public de Tours lors de leur tournée.

Entretien avec Gilles Bouillon

Pourquoi Molière ? Parce qu’il est la langue maternelle de notre théâtre. Comme Louis Jouvet le disait «  Il est étrange, assurément, de demander à un comédien qui aime Molière pourquoi il joue ses pièces, aussi étrange que de demander à un laboureur pourquoi il laboure, à un joueur les raisons de sa passion pour le jeu, aussi étrange que de demander à un assoiffé pourquoi il boit. »
Et pourquoi Dom Juan ? Parce que je ne me résigne pas à la disparition annoncée des grands récits et que je continue à questionner les mythes et à raconter les histoires qui cimentent notre culture.
Et, en me mettant au travail, je me souviens avec émotion de Louis Jouvet, qui a été véritablement l’inventeur du Dom Juan des temps modernes, et qui affirmait que son souci majeur était de savoir comment représenter « la statue qui marche ». C’est aussi ce qui me passionne : la gaieté, l’appétit de vivre (et l’inquiétude) du personnage s’incarnent dans la jubilation, le survoltage, les ombres et les lumières de la théâtralité la plus concrète, la plus sensible, la plus sensuelle.

Les à-côtés
- Le 13.03, à l’issue du spectacle, rencontre du jeudi avec la troupe.
En-cas offert, bar ouvert.
- Dimanche 16.03 de 10h à 12h, visite des coulisses du Théâtre Jean Vilar.
Petit-déjeuner offert. Participation gratuite.
Réservation indispensable au 0800/25 325.

Toute la distribution

Auteur Molière-Mise en scène Gilles Bouillon-Avec Frédéric Cherboeuf (Dom Juan), Alexandre Forêt (La Violette, Ragotin, La Ramée), Xavier Guittet (Gusman, Le pauvre, M. Dimanche), Jean-Luc Guitton (Sganarelle), Gérard Hardy (Dom Louis), Blaise Pettebone (Dom Alonse), Nelly Pulicani (Charlotte), Korotoumou Sidibe (Mathurine), Kevin Sinesi (Dom Carlos), Cyril Texier (Pierrot), Cassandre Vittu de Kerraoul (Elvire)

Une production du Centre Dramatique Régional de Tours. Avec le soutien de la Drac Centre, de la Région Centre, du Conseil Général d’Indre-et-Loire (Jeune Théâtre en Région Centre), du DIESE # Rhône-Alpes, du Fonds d’insertion PSPBB/ESAD et la participation artistique de l’ENSATT.

Photos

© F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon © F.Berthon

Vidéos

Presse

La mise en scène inventive et colorée de Gilles Bouillon (...) est saisissante d’humanité, passant de l’insolence blessante à la gravité lugubre.
La Croix, novembre 2013

Gilles Bouillon a fait de son Dom Juan une pièce sans temps mort. Les cinq actes s’enchaînent à vitesse grand V grâce, notamment à une scénographie légère et innovante.
La Nouvelle République, novembre 2013

Gilles Bouillon s’empare de la pièce avec talent et signe, entre farce et conte métaphysique, un spectacle tendu, prenant, qui tient, d’abord, à des interprètes de haut vol.
Théâtral magazine, novembre 2013

Facebook YouTube Twitter instagram

Atelier Théâtre Jean Vilar | 1348 Louvain-la-Neuve - Belgique

Administration : 010/47.07.00 - info atjv.be
Réservations : 0800/25.325 - reservations atjv.be